Que savoir sur la traduction certifiée ?

Également appelée traduction assermentée ou traduction jurée, la traduction certifiée intervient le plus souvent dans le cadre de la traduction de documents internationaux. Qu’est-ce qu’une traduction certifiée ? Comment l’obtenir ? Quelle est sa valeur juridique ? Nos réponses dans cet article.


La traduction certifiée est une traduction effectuée par un traducteur ayant prêté serment auprès d’un tribunal ou une cour d’appel. Ce dernier appose sa signature et son cachet sur le document, ce qui en fait un document officiel et reconnu par les autorités administratives et les tribunaux.

Une traduction assermentée peut être exigée pour tout type de documents et peut être fait par une agence de traduction comme ITS Traductions Sàrl. Le plus souvent, il s’agit de documents en rapport avec l’administration publique tels que les diplômes, les papiers d’état civil, les arrêtés juridiques, les permis de conduire, les dossiers médicaux, etc.

La mise en page d’une traduction certifiée doit être conforme autant que possible à celle de l’original. Si le document contient plusieurs pages, chaque page doit être numérotée, paraphée et signée. L’expert traducteur doit également faire de son mieux pour respecter tous les champs, les bordures, les lignes, l’espacement, etc.

Quant à la certification, il s’agit d’une déclaration du traducteur qui contient son nom, sa signature, les langues pour lesquelles il est assermenté, la mention du document traduit, le titre, le nombre de pages, la langue d’origine, le lieu, la date.

Notez par ailleurs que la photocopie d’une traduction assermentée n’est pas recevable. Dans de nombreuses législations, le document, pour être valable, doit contenir le sceau et la signature de l’expert traducteur. Il est donc opportun, afin d’être dans les normes, de vous enquérir des règles du pays dans lequel vous allez vous servir de votre traduction assermentée. En effet, les règles qui régissent la traduction assermentée diffèrent d’un pays à un autre.

Il n’existe normalement pas de validité limite pour les traductions assermentées, excepté dans le cas de certains documents d’état civil.

Si vous avez l’intention d’utiliser votre traduction assermentée à l’étranger, vous devrez obligatoirement procéder à sa légalisation.
Cette légalisation consiste à faire vérifier la signature du traducteur assermenté soit par le maire de son domicile, soit par une Chambre de Commerce et de l’Industrie, soit par un notaire. En revanche, si vous comptez utiliser votre document sur le même territoire, faire légaliser la signature du traducteur ne sera pas nécessaire.

Une traduction certifiée qui est valable dans un pays, ne l’est pas obligatoirement dans un autre. Tout dépend des clauses et accords qui existent entre les pays. Prenez donc le soin de vous renseigner auprès des autorités compétentes avant d’entamer votre procédure.


Partager